Notre Dame des Landes : ce n’est qu’une première manche dans la lutte

Le tribunal administratif de Nantes vient de rejeter les recours des opposants à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. 17 recours avaient été déposés, notamment au titre de la Loi sur l’Eau et des Espèces protégées. Cette décision était attendue et n’ébranle pas la détermination des opposants au projet qui feront appel comme annoncé ce week-end et alors que F. Hollande s’est engagé à la suspension du projet tant que tous les recours ne seront pas épuisés. Ceci n’est que la poursuite de la bataille judiciaire.

Aux côtés des collectifs, nous continuerons d’affirmer sans faille comme depuis 2009 notre soutien aux opposants à l’aéroport. Le rassemblement annuel auquel le PG est présent chaque année, en réunissant plus de 15 000 participants a montré une fois encore que la lutte ne faiblit pas et qu’au contraire, la volonté des opposants au projet se renforce en même temps que la solidarité et la fraternité des milliers de personnes présentes.

Les effets de manches du gouvernement, en préparation de la COP21, se heurtent à la réalité de sa politique qui tente partout de multiplier les projets inutiles, les impose par la force comme pour le projet d’enfouissement des déchets nucléaires de Bure et s’attaque à nos services publics.

Mais cette politique aveugle n’est pas une fatalité et les mobilisations sont parfois victorieuses : c’est le cas dans la forêt des Chambaran en Isère, où le projet de Center Parcs a été suspendu, lui, par le Tribunal Administratif hier. Voilà qui doit renforcer la détermination de tous les opposants aux grands projets inutiles et imposés.

Pour le Parti de Gauche, empêcher le projet d’aéroport, c’est renforcer la lutte contre le gouvernement Valls et la politique du Président Hollande qui poursuivent leur bataille contre les acquis sociaux et les progrès écologiques. C’est lutter concrètement contre la disparition terres paysannes et le réchauffement climatique. C’est montrer que l’alternative est possible et qu’elle se construit aussi dans les combats écologistes, sur le terrain, des Chambaran à Notre Dame des Landes en passant par Alternatiba.

Communiqué pour le Parti de Gauche